Textes courts

Sur le quai en Iran 18644831

Pour obtenir les textes en intégralité, accéder au formulaire de demande de renseignement.

Impasse

 Le jeune : Y a qu’a regarder le film et vous verrez !

La juge : Quel film ?

Le jeune : Le film de la caméra, partout dans la ville il y a des caméras qui filment. Regardez le film.

La juge : Dans cette impasse il n’y a pas de caméras.

Le jeune : Pas de chance, je croyais qu’il y en avait partout.

Madame la Juge, on a passé un bon moment entre jeunes, c’est tout.

Pourquoi je suis ici, je perds mon temps moi, ici.

Lire la suite : Impasse

Je prendrai le bateau du soir

Synopsis :
Dans une île,  la Tradition et la Modernité. Le sage Dioné est mort,  sa fille, la chamane et une femme médecin vont s'affronter, se confronter et se rencontrer sous l'oeil malicieux de l'esprit du mort. Des tabous et des silences vont se briser, chacun fera un voyage vers lui même avant de prendre le bateau du soir.

Personnages : 3 femmes, 1 homme.

Lire la suite : Je prendrai le bateau du soir

Charlie

Charlie, j’aime bien quand on est tous les deux le soir dans ma chambre, tous les deux sur le lit.

Tu me regardes et je te regarde et tous les deux on se comprend, sans rien dire, juste comme ça avec les yeux.
Tu te blottis contre moi, je te caresse, je sais que tu aimes que je te caresse même si tu ne me le dis pas.

Lire la suite : Charlie

La voiture garée dans la rue

Personnages : Nadia. - La juge des enfants.

La juge des enfants : Nadia, je suis contente de te voir.

Nadia : Ah bon.

La juge des enfants : Bien on ne savait plus où tu étais. Ton éducateur m’a dit qu’il n’arrivait plus à te joindre.
Tes parents…

Lire la suite : La voiture garée dans la rue

Le container

Les sacs de cinquante kilos, j’en ai marre, marre voilà c’est tout !

Depuis ce matin dans ce container, c’est trop.
Tout ce qu’il contient c’est trop.
C’est trop tout ce qu’il contient.

Lire la suite : Le container

Une casquette sur la tête

Personnages : Une dame âgée - Un jeune.

La dame : Je rentre chez moi, c'est le soir.
J’aime pas trop rentrer seule chez moi quand la nuit tombe, mais enfin il faut bien rentrer à sa maison.
Arrivée prés de la boulangerie je vois arriver ce garçon, il vient droit sur moi et me dit :
"Donne moi ton sac ou ça va aller mal pour toi…"
et il essaie de me l’arracher .

Lire la suite : Une casquette sur la tête